Hommage à Pierre Overney, assassiné le 25 février 1972

Nous reproduisons ici l’appel de la Cause du Peuple à rendre hommage à Pierre Overney, auquel nous nous associons naturellement.

Dans la lignée des années précédentes, rendre hommage à Pierre Overney ce n’est pas ressasser le passé mais bien reprendre l’héritage du mouvement révolutionnaire entre nos mains. Nous ne sommes pas nostalgiques. Parmi nous, les jeunes camarades n’auraient jamais entendu parler de la Gauche Prolétarienne, de l’histoire de Pierre Overney, si nos anciens n’avaient pas transmis leur mémoire. Aujourd’hui, nous avançons avec cet héritage que ni l’école ni les médias ne nous ont transmis.

L’assassinat de Pierre Overney par Tramoni devant l’usine de Renault Billancourt le 25 février 1972 a une résonance particulière cette année, celle de la mort de notre Camarade Pierre. C’est lui qui nous a transmis cet héritage et a permis de reprendre la tradition des hommages publics annuels à Pierre Overney.

Mettre de côté notre histoire de lutte, notre histoire révolutionnaire, c’est isoler les luttes de résistance qui fleurissent partout où une usine ferme, où les violences policières sévissent, où les expulsions se poursuivent, où l’exploitation et la domination s’affirment encore plus fortement. Et cette histoire révolutionnaire n’est pas, comme les partis bourgeois voudraient bien nous le faire croire, limitée à 1789. Notre histoire révolutionnaire est d’une part bien plus large que celle du territoire national car la classe ouvrière est une classe internationale ; d’autre part, elle reste encore à écrire, car la révolution reste à faire.

Pour cela, nous nous appuyons sur le glorieux héritage de la Commune de Paris, des grandes grèves de 36, de la résistance antifasciste, de mai 68 et de sa continuité au travers de mouvements tels que la Gauche Prolétarienne. Plus récemment, les luttes contre le CPE, la révolte des banlieues, la lutte contre la Loi Travail portent en elles les fermes du mouvement général qui embrasera le pays.

Mais nous voyons aussi au-delà de nos frontières et regardons avec attention les mouvements révolutionnaires les plus avancés à l’heure actuelle : les Guerres Populaires dirigées par les Partis Communistes maoïstes. Qu’elles aient été importantes il y a quelques années, qu’elles grandissent encore ou se préparent, nos regards sont tournés vers le Pérou, la Turquie, le Népal, les Philippines, l’Afghanistan, l’Inde, le Brésil…

Célébrer aujourd’hui la mémoire de Pierre Overney, c’est avoir les deux pieds dans le présent, tout en portant sur nos épaules notre héritage, le regard tourné résolument vers l’avenir.

Célébrer la mémoire de Pierre Overney, c’est assumer l’héritage du mouvement ouvrier, de la Commune de Paris aux luttes actuelles, dont le lien est si criant au cimetière du Père Lachaise, où les Communards ont été fusillés, où notre Camarade Overney est enterré et où les cendres de notre Camarade Pierre sont dispersées.

La Cause du Peuple pour laquelle Pierre Overney est tombé n’est pas morte!

La Commune de Paris n’est pas morte!

Rendre hommage à Pierre Overney, c’est poursuivre son combat!

Hommage à Pierre Overney,
Dimanche 25 février 2018 à 10h au métro Père Lachaise