Dem Volke Dienen : Les élections en France

cropped-dvd1

Traduction non-officielle d’un article de Dem Volke Dienen sur les élections en France.

Le 23 avril, le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu en France. Après cela, les deux candidats avec le plus de votes seront en compétition l’un contre l’autre (en supposant qu’il n’y ait pas de candidat au premier tour à la majorité absolue). En plus de choses intéressantes comme la popularité du Président Hollande (en dessous de 20% malgré une hausse au cours des derniers mois) ou bien la candidature de l’héritière de Jean-Marie Le Pen qui niait l’Holocauste, il y a surtout la faible participation électorale.

Selon les sondages, environ un tiers des électeurs ne voteront pas. Cette menace va si loin que même le journal réactionnaire Der Spiegel donne une analyse réaliste de la situation, et il est clair pour la population pauvre ainsi que pour les jeunes que l’élection est une farce. Parmi les jeunes entre 18 et 25 ans plus de 50% n’iront pas voter. L’une des campagnes contre l’élection en France, qui est mentionnée presque positivement par Der Spiegel lui-même, est la campagne Boycott 2017.

Cette campagne est différente des autres initiatives que la presse bourgeoise rapporte, car elle ne permet pas à la réaction de déblatérer ses âneries. Le mythe que les abstentionnistes seraient des citoyens mal informés, pourris, des travailleurs stupides ou des jeunes désaxés. Une campagne de boycott actif invalide ces mensonges qui sentent le réchauffé. Les travailleurs et les jeunes savent très bien pourquoi ils rejettent la démocratie bourgeoise. Le Parti Communiste Maoïste, qui a participé à la campagne Boycott 2017, écrit: « La démocratie bourgeoise c’est la dictature de la bourgeoisie ! Nous, communistes, le disons clairement : leurs élections sont une grande farce ! Il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’elles n’ont comme unique utilité d’essayer vainement de légitimer le système en place en faisant croire qu’il aurait été choisi et accepté par la majorité de la population. »

Les camarades en France expriment aussi clairement que le boycott n’est pas seulement une campagne dirigée contre la réaction, mais bien une initiative qui doit être menée en vue de la révolution. « Construisons les trois instruments pour la Guerre Populaire Prolongée ! Ainsi nous défendons fermement la tactique du boycott des élections bourgeoises. Cette tactique n’a pas pour but de renverser le capitalisme à elle seule. Cette tactique a pour but de continuer à décrédibiliser la démocratie bourgeoise, elle a pour but de dévoiler de façon la plus claire qu’il soit son véritable caractère, c’est-à-dire la dictature du capital. Elle a pour but d’unir dans l’action les forces révolutionnaires autour d’une ligne claire concernant les élections. Et finalement, elle a pour but le plus important de transformer l’abstention massif du prolétariat en acte politique encore plus conséquent. Nous inscrivons cette tactique dans notre stratégie révolutionnaire : celle de la Guerre Populaire Prolongée. »

Dans la pratique, la campagne vise aussi à réfuter un autre vieux mensonge de la réaction qui dénonce l’abstention comme un boulevard donné à la droite et à l’extrême-droite. La campagne montre, par exemple, ses actions sur les bureaux du Front national à Marseille et des Républicains à Paris.

front_national_boycott_marseilleboycott_2017_paris

En RFA (République Fédérale d’Allemagne), la réaction nous montre quelle est la plus grande menace envers la démocratie bourgeoisie, qui est une dictature de la bourgeoisie : qu’elle soit rejetée par le peuple. Plus de six mois avant les élections du Bundestag en septembre, une campagne nationale pour « renforcer la démocratie » a commencé. Cependant, cette campagne va au-delà de légitimer la dictature de la bourgeoisie, elle cherche aussi à impliquer la population dans l’appareil d’État. C’est comme cela qu’on peut trouver des « initiatives » qui peuvent être utilisées pour la « démocratie » sur le site de la campagne. Citation : « Assez des mauvaises nouvelles des tentatives de faire vaciller nos valeurs démocratiques. Cette page est pour les bonnes nouvelles. Elle est là pour tous ceux qui ne veulent pas être une partie du problème – ceux qui veulent être une partie de la solution avec des petites actions, des initiatives ou idées. » Parmi ces petites actions il y a la collecte des déchets, qui est un double soulagement pour l’État, d’un côté il n’a pas à payer les personnels du nettoyage sous-payés, le problème étant résolu par de la main d’œuvre gratuite ; d’un autre côté, les gens sont encouragés à exercer l’être Allemand, c’est-à-dire à l’obéissance aux règles, la défense du « Deutsche Werte ». « Premièrement, les poubelles dans les parcs sont plein de déchets, puis les chemins et les pelouses. L’entretien d’espace vert est un véritable défis pour certaines municipalités. Des citoyens engagés peuvent changer ça. Si vous allez dehors avec un râteau et un sac pour feuillage, et que vous vous adressez aussi à votre voisinage, alors vous pouvez embellir le voisinage – pour vous même et beaucoup de gens. » Comme mentionné ci-dessus, le choix est évidemment un « petite acte » : « Des temps difficiles pour s’engager ? Même avec une petite croix, vous pouvez déjà établir un signe pour la démocratie. Faites usage de votre droit de vote ! Peu importe à qui vous donner votre voix. Il est utile d’aller aux urnes ou de voter par procuration – que ce soit au niveau fédéral ou pour le Parlement Européen, dans les élections locales ou au niveau de l’État. Ajoutez votre voix ! Cela prend seulement quelques minutes et fonctionnent ensuite pour des années. » La campagne de boycott en France montre quelle est la réponse des révolutionnaires à cette farce

21 avril 2017