Etat d’urgence : Procès d’un ouvrier maoïste à Clermont-Ferrand !

DSCF2237Alors qu’il sortait de la mairie de Clermont-Ferrand suite à la mobilisation devant le conseil municipal (voir lien), un camarade a été arrêté par la police. Il a tenté de se réfugier dans le bar de la mairie, en vain.

C’est dans deux voitures que l’attendaient les flics, une de chaque côté de la rue de l’hôtel de ville. Pourquoi l’ont-ils arrêté nous ont-ils dit ? Il serait « recherché ».

Dans la nuit même, le commissariat de St Jacques a été dégradé par les slogans suivants : « Libérez notre camarade », « à bas la répression ». Le PCm revendique cette action, déclare qu’il ne se laissera jamais intimider et soutiendra jusqu’au bout les camarades.

Le camarade a été libéré à 12h30, la justice bourgeoise l’accuse d’avoir « organiser une manifestation publique n’ayant pas fait l’objet d’une déclaration préalable ». La manifestation en question, était contre l’État d’Urgence, elle avait eu lieu le samedi 12 décembre à l’appel de plusieurs organisations et avait été un véritable succès (voir lien). Pour l’État français, il s’agit de réprimer le mouvement révolutionnaire et toutes les personnes qui osent relever la tête face à la chape de plomb qu’il est en train d’établir tout comme les condamnations contre les Goodyear et la répression à Air France.

Le camarade passe en procès au Tribunal de Grande Instance le lundi 23 mai à 14h. Le PCm appelle donc, même date et même lieu, à un rassemblement de soutien au nom de la liberté de manifester et contre la fascisation de la société. Nous appelons toutes celles et ceux qui se passent dans le camps du peuple à se mobiliser contre la répression et contre l’état d’urgence qui frappent les militantes et militants ouvriers, syndicalistes, zadistes, manifestants réprimés en Corse et les habitants et habitantes des quartiers populaires !

A bas l’état d’urgence et la répression !

Liberté de manifester !

Rendons coup pour coup !

Osons lutter ! Osons vaincre !

DSCF2236 DSCF2237 DSCF2239