Législatives : rejet massif d’une farce électorale

9071654lpw-9072035-jpg_4365517

Un rejet historique des élections bourgeoises

Une abstention historique, 57,3 % des inscrits sur les listes électorales legislatives-2017-l-abstention-s-eleve-a-51-29-au-premier-tourne sont pas allés votés dimanche dernier. Une abstention qui franchit les 50 % d’inscrits et qui se rapproche de l’abstention massive lors des élections européennes. C’est un rejet massif de la farce électorale !

Ce ne sont pourtant pas les injonctions au vote qui ont manqué. Partout, les médias bourgeois nous annonçaient le raz-de-marrée Macron, le soit disant homme du renouveau.

Depuis son arrivée au pouvoir, on a pu voir de quel renouveau il s’agit : entre remontée des Champs-Elysée en jeep militaire et blague raciste à propos de comoriens risquant leur vie en mer pour fuir la misère causée par les impérialistes. Un renouveau superbe !

Après l’éloge de Macron, nous avons eu le droit à l’éloge des candidats qu’il présentait. Des candidats issus de la société civile et non des politiciens qu’on nous a dit. Mais qu’est-ce donc que la société civile tant mise en avant par la République en Marche et ses soutiens ? Si l’on regarde la composition de classe des candidats de la République en Marche, on remarque immédiatement la place énorme accordée aux cadres, aux ingénieurs, aux professions libérales… ah oui la société civile il fallait pas s’attendre à que ce soit la caissière du franprix, le travailleur BTP sur l’échafaud toute la journée malgré la canicule, le travailleur du nettoyage de chez ONET qui pour beaucoup n’ont même pas accès au vote… Et sans surprise à la nouvelle Assemblée Nationale, pas un seul ouvrier y compris parmi les élus P« C »F et France Insoumise !

Après le cirque des primaires, les deux tours des présidentielles, la nouvelle injonction à aller soit-disant s’exprimer par un bulletin dans une urne, n’a donc pas vraiment prise, le cinéma commençait à lasser.

Un nouveau gouvernement sur le pas de guerre

La République en Marche sort sans surprise avec une majorité écrasante alors que l’opposition est réduite à peau de chagrin avec un effondrement du PS après cinq années de gouvernance réactionnaire et anti-populaire.

Macron est donc prêt à déployer toute sa stratégie de démolition sociale. Il n’y a pas à aller chercher bien loin, c’est l’équivalent de la « blitzkrieg sociale » qu’avait annoncé Fillon. C’est le gouvernement par ordonnances pour faire passer les pires attaques sur le code du travail, la fameuse Loi Travail 2.0, pendant l’été, par des coups de force au moment où la mobilisation sociale est en général la plus faible.

Et au même moment, nous allons avoir le droit à l’entrée de l’état d’urgence dans le droit commun, la plus grande banalisation des violations des droits de l’Homme et une police avec toujours plus de pouvoir à un moment où les crimes policiers se multiplient à un rythme tel que cela prend la forme d’un véritable carnage.

Comment s’organiser contre le nouveau gouvernement ?

L’échec des stratégies électoralistes montrent la nécessité de construire une voie révolutionnaire. Une voie en rupture totale avec le système actuel. C’est ce que propose le Parti Communiste maoïste, de rompre avec les vieilles pratiques pour avancer sur un projet révolutionnaire clair avec une stratégie révolutionnaire claire : la guerre populaire prolongée comme seule et unique moyen d’atteindre le socialisme.

Pour avancer sur ce chemin, notre devoir est d’organiser partout dans tous les secteurs une force capable de mobiliser contre les offensives de la bourgeoise qui vont être menées sous la présidence de Macron dans la pleine continuité et avec une certaine intensification par rapport à la présidence de Hollande.

Dès aujourd’hui nous devons soutenir les initiatives lancées contre la gouvernance par ordonnances mais ne nous contentons pas de cela. Il faut dès aujourd’hui chercher à organiser plus, il faut développer un véritable travail de masse dans les quartiers populaires pour recréer ou renforcer la solidarité populaire, une solidarité de classe. C’est seulement comme cela que nous pourrons faire face à ce gouvernement, à sa politique et aux crimes de sa police.

Après cette abstention historique, sachons ouvrir une voie autre que la voie réformiste !

Sachons créer de nouvelles perspectives de luttes !

Face au gouvernement Macron, renforçons et élargissons la solidarité de classe !

Face aux ordonnances, préparons une lutte féroce !

Renforçons notre Parti, développons le front et les organisations de masse !

Préparons la Guerre Populaire !

19143937_789522924539719_3279482474291056180_o