Messages et interventions du meeting international pour les 10 ans de la révolte des banlieues

ob_68961d_pb210821

Nous publions pour la première fois en français l’intégralité des interventions et des messages du Meeting International « De la révolte des banlieues à la révolution prolétarienne ». Ce meeting organisé par le Bloc Rouge (unification des maoïstes) et le Parti Communiste maoïste – Italie s’est tenu à Aubervilliers le samedi 21 novembre 2015 à l’occasion des dix ans de la révolte des banlieues qui ont suivi l’assassinat de Zyed et Bouna.

Ce meeting international s’est déroulé dans un contexte particulier. En effet celui-ci a eu lieu une semaine seulement après les attaques du 13 novembre et au tout début de l’état d’urgence qui venait d’être instauré. Il s’est déroulé à un moment où toutes manifestations étaient interdites, où la police perquisitionnait à tout va et où les assignations à résidence pleuvaient. Il y eut de nombreuses pressions pour faire annuler le meeting : la salle d’origine où devait se tenir le meeting a annulé seulement quelques jours avant le meeting et des militants qui distribuaient des tracts pour le meeting a Aubervilliers se faisaient interpeller, confisquer leurs tracts et conduire en vérification d’identité pour plusieurs heures sans aucun motif. Malgré tout cela, le meeting a bel et bien eu lieu à Aubervilliers !

Ce contexte nouveau de l’état d’urgence se reflète dans les interventions et messages envoyés au meeting qui commentent presque tous la situation nouvelle de la France seulement quelques jours après la proclamation de l’état d’urgence : il y a une lucidité énorme et une grande justesse dans les analyses qui s’y trouvent. Les messages et les interventions proviennent principalement d’organisations et partis maoïstes à travers le monde : Italie, Allemagne, Autriche, Galice, Royaume-Uni, Tunisie, Sri Lanka, Manipur, Philippines, Pérou…

Aujourd’hui, un an et demi après ce meeting de nombreuses choses se sont passées dans les quartiers populaires. Les violences policières n’ont cessé de croître, l’état d’urgence élargissant le permis de tuer accorder à la police et aux forces de répression en général. La liste des victimes de meurtres et violences policières est longue : Adama Traoré, Shaoyo Liu, Théo, Angelo Garand, Curtis, Jean-Pierre Ferrara… S’il n’y a pas eu de révolte aussi important que celle de 2005, il est néanmoins très important de souligner l’importante mobilisation qu’il y eut pour réclamer justice pour Théo. Dans cette mobilisation, il faut en particulier souligner la manifestation devant le tribunal de Bobigny où des jeunes de nombreux quartiers populaires se sont rassemblés et unis pour faire face à la police. Il faut aussi souligner la mobilisation des lycées et la répression à laquelle ils ont fait face en particulier dans les lycées de banlieue.

La tâche des communistes aujourd’hui est encore de s’implanter toujours plus dans les quartiers populaires, d’y renforcer et développer la solidarité populaire, d’y construire l’autodéfense populaire pour faire face aux crimes policiers.

Vous trouverez ci-dessus le document en PDF comprenant tous les messages et interventions, bonne lecture !

recueilcouv