Salutations rouges au Parti Communiste des Philippines pour la tenue de son Deuxième Congrès

Le Parti Communiste maoïste félicite le Parti Communiste des Philippines pour la tenue de son Deuxième Congrès qui a eu lieu avec succès du 24 octobre au 7 novembre 2016.

Le Parti Communiste maoïste envoie ses plus chaleureuses salutations aux membres du Parti Communiste des Philippines, à sa direction, ainsi qu’aux combattantes et combattants rouges de la Nouvelle Armée Populaire. Il envoie ses plus chaleureuses salutations à tous les dirigeants de masse et toutes les masses organisées par le Front National Démocratique des Philippines dans la lutte pour la Révolution de Nouvelle Démocratie.

Depuis près de 50 ans, le Parti Communiste des Philippines avec la Nouvelle Armée Populaire mène une Guerre Populaire Prolongée aux Philippines pour balayer l’impérialisme, le capitalisme bureaucratique et le féodalisme au moyen de la Révolution de Nouvelle Démocratie.

Cette Guerre Populaire, une des plus longues au monde, est un exemple pour les peuples du monde entier. Chaque jour le peuple philippin prouve qu’il peut tenir tête à l’impérialisme, principalement américain, et à ses chiens de garde locaux. Chaque jour le peuple philippin, dirigé par le Parti Communiste des Philippines, construit son pouvoir dans les zones rouges où le nouveau gouvernement populaire se met en place. Là où les paysans saisissent les terres pour mettre en place la révolution agraire, là où la santé gratuite aussi bien que l’éducation pour tous se met en place. Là où les masses populaires construisent cette nouvelle société grâce à la protection de leur armée, la Nouvelle Armée Populaire.

Le Parti Communiste des Philippines est une source d’inspiration pour tous les communistes du monde. Son histoire est riche en enseignements, de sa refondation avec la première rectification avec le document « Rectifier les erreurs, reconstruire le Parti » en passant par le second mouvement de rectification des années 90 qui réaffirme la seule voie pour la libération nationale et la révolution de nouvelle démocratie : celle de la Guerre Populaire Prolongée.

Car c’est bien la Guerre Populaire Prolongée dirigée par le Parti Communiste suivant le marxisme-léninisme-maoïsme qui constitue la seule voie de l’émancipation des peuples opprimés et du prolétariat du monde entier. C’est le développement concentrique des trois outils (le Parti, le Front Uni et l’Armée Populaire) dans chaque pays qui ouvre la voie et développe la Révolution Prolétarienne Mondiale.

La Guerre Populaire aux Philippines dirigé par le glorieux Parti Communiste des Philippines est ainsi un exemple vivant, tout comme la Guerre Populaire en Inde, de la justesse et de la puissance du marxisme-léninisme-maoïsme.

Le Parti Communiste maoïste réaffirme donc encore une fois sa plus grande solidarité envers la juste lutte du peuple philippin dirigée par son Parti Communiste contre l’impérialisme, le capitalisme bureaucratique et le féodalisme, pour avancer vers la Révolution de Nouvelle Démocratie puis vers le socialisme.

Vive le Parti Communiste des Philippines !

Vive la Nouvelle Armée Populaire !

Vive la Guerre Populaire Prolongée !

Vive la solidarité internationale des peuples !

Communiqué du Deuxième Congrès du Parti Communiste des Philippines

Le Deuxième Congrès du Parti Communiste des Philippines a eu lieu avec succès au quatrième trimestre de 2016. Il a été historiquement daté du 24 octobre au 7 novembre 2016, de manière a commémorer la célébration du 100eme anniversaire de la victoire de la Révolution Bolchevique de 1917.

L’importance historique du Deuxième Congrès du Parti est indubitable. Pour la première fois depuis près de cinq décennies, les principaux dirigeants et cadres représentant un Parti de près de 70.000 membres, se sont réunis pour renforcer l’unité du Parti, modifier son programme et sa constitution en fonction des victoires et des leçons apprises, et pour élire un nouvel ensemble de dirigeants.

La réussite du deuxième Congrès du Parti est un témoignage à la fois des forces et des capacités accumulées ainsi que de la détermination a rassembler un grand nombre de cadres. Cela souligne aussi l’incapacité de l’État réactionnaire a détruire le mouvement révolutionnaire armé.

En dépit des opérations militaires ennemies implacables, le deuxième congrès s’est tenu avec succès à l’intérieur d’une base de guérilla. Il a été conduit sous la protection d’un bataillon de combattants rouges de la Nouvelle Armée Populaire (NPA) et bénéficié d’un soutien sans limites des masses paysannes et des groupes minoritaires autochtones de la région.

Le Deuxième Congrès était composé de 120 délégués, aussi bien participants que non-participants. Parmi ceux qui y ont assisté, environ 30% d’entre eux étaient au-dessus de 60 ans, tandis qu’environ 60% d’entre eux étaient dans la tranche d’âge 45-59 ans, alors que 15% étaient de 44 ans et moins. Le délégué le plus âgé avait 70 ans. Le plus jeune délégué avait 33 ans.

Prenant en compte la taille relative des membres du Parti, les cadres de cinq régions de Mindanao constituaient environ 45% des délégués régionaux; tandis que ceux de Luzon constitué, 40%; et Visayas, 14%. Les autres délégués représentaient les organes principaux du Parti et ses commissions.

Guidé par le thème « Une plus grande unité, de plus grandes victoires », le Deuxième Congrès du Parti a pris en compte la longue histoire de 48 ans du Parti, a fait le point sur les conditions objectives et subjectives actuelles et a réaffirmé la détermination du Parti a faire avancer la révolution nationale démocratique vers de nouveaux sommets.

Amendements à la Constitution

Le Deuxième Congrès a modifié la Constitution du PCP afin de refléter l’expérience du Parti dans l’application du marxisme-léninisme-maoïsme comme guide idéologique dans sa pratique révolutionnaire concrète.

Le plus important amendement à la Constitution était le préambule nouvellement élaboré qui décrit les principes de base du Parti, y compris l’analyse des conditions concrètes de la société philippine, sa ligne nationale démocratique et un programme visant a mener une révolution démocratique populaire pour ouvrir la voie à la révolution socialiste et sa construction, sa position et son histoire sur la lutte contre le révisionnisme moderne, sa stratégie et ses tactiques pour faire avancer la guerre populaire prolongée et pour mener la lutte armée comme forme principale de la lutte, et l’établissement d’un gouvernement démocratique populaire.

Un nouvel article énonçant le rôle du Parti dans le front uni a été introduit. Des modifications ont également été faites pour compléter l’énumération des classes économiques et leur disposition en termes d’acceptation de leurs adhésions au Parti. Une nouvelle disposition a été introduite pour permettre aux membres des partis frères étrangers affectés à des travaux lié au PCP a être accepté en tant que membres du Parti.

Une autre disposition a été introduite pour spécifier le droit des membres du Parti qui ont atteint l’âge de 70 ans à la retraite du travail du Parti, tout en conservant leur adhésion au Parti et de bénéficier d’un soutien de subsistance et d’une assistance médicale. Une nouvelle disposition a été également approuvé, mettant en place des comités consultatifs dans lesquels les cadres du Parti qui ont choisi de prendre leur retraite pourraient être organisés.

Afin d’assurer la vigueur et le dynamisme du Parti, une disposition a été introduite pour que des mesures soient prises pour faire en sorte qu’il y ait un équilibre dans le Comité Central entre jeunes, cadres d’âge moyen et supérieurs.

Mise à jour du Programme Général

Le deuxième Congrès a mis à jour le programme du parti pour une Révolution Démocratique Populaire. Il a présenté une critique mise à jour du système social semi-colonial semi-féodal, en accordant une attention particulière à la succession post-Marcos des régimes pseudo-démocratiques, aux formes d’oppression et d’exploitation des grandes masses ouvrières et paysannes qui s’aggravent et aux conditions socio-économiques du peuple philippin qui se détériorent depuis près de quatre décennies sous le régime néo-libéral.

Tirant des leçons de la riche histoire du Parti, le Deuxième Congrès a présenté une image plus claire de la stratégie et des tactiques nécessaire afin de tirer profit de la crise insoluble et de l’aggravation du système capitaliste mondial, du déclin stratégique de l’impérialisme américain et de la crise chronique du système domestique en place afin de faire avancer la guerre populaire prolongée vers une victoire complète.

Le Programme Général du Parti demande à tous les communistes philippins à «être prêts à sacrifier leur vie si nécessaire dans la lutte pour construire de nouvelles Philippines qui seraient complètement indépendantes, démocratiques, unies, justes et prospères.»

Le programme du Parti réaffirme la nécessité de mener la révolution armée pour contrer la violence armée employée par les impérialistes américains et par les classes dirigeantes réactionnaires locales et pour mettre fin au système semi-colonial semi-féodal oppresseur et exploiteur.

Le programme actualisé présente dix tâches générales et procède ensuite à définir les tâches spécifiques dans les domaines politique, économique, militaire, culturel et dans les relations extérieures.

Élections

Le Deuxième Congrès a élu le nouveau Comité Central et le Bureau Politique pour un mandat de cinq ans.

Plus de la moitié des membres du CC nouvellement élus sont des jeunes et des cadres d’âge moyen du Parti, veillant à ce que la direction du Parti reste dynamique, étroitement lié aux niveaux inférieurs de direction et capable de diriger les travaux pratiques et les tâches journalières du Parti, en particulier la lutte armée révolutionnaire mener contre l’Etat réactionnaire.

La combinaison des membres seniors du parti avec des cadres jeunes ou juniors du Parti assurera la formation idéologique, politique et organisationnelle d’une nouvelle génération de dirigeants du parti qui sera à la tête du Parti pour les années à venir.

C’est la tâche des cadres supérieurs de passer leurs connaissances et leurs compétences en additionnant leurs expériences individuelles et collectives afin d’aider à guider le travail actuel de la jeune génération des dirigeants du Parti.

Résolutions

Le Deuxième Congrès a décidé de donner à titre de Président Fondateur du PCP les plus grands honneurs au camarade Jose Maria Sison. Il exalte Ka Joma comme un «grand penseur communiste, chef, maître et guide du prolétariat philippin et porteur du flambeau du mouvement communiste international.»

Le Deuxième Congrès a reconnu son immense contribution à la Révolution Philippine et au mouvement de la classe ouvrière internationale.

Il est également résolu à continuer à demander conseil et orientation sur les aspects idéologiques, politiques et organisationnels du travail du Parti. Il a également approuvé les Œuvres en cinq volumes de Ka Joma comme référence de base et matériel d’étude du Parti. Le Deuxième Congrès affirme que le Parti a comme trésor l’œuvre marxiste-léniniste-maoïste que Ka Joma a produit au cours des cinq dernières décennies grâce auquel il sera capable de mener la révolution nationale démocratique à de plus hauts sommets et vers la victoire complète dans les années à venir.

Le deuxième Congrès a également décidé d’honorer tous les héros et martyrs du Comité Central du Parti « qui ont servi de modèles de dévouement désintéressé et ont servi le Parti jusqu’à leur dernier souffle. »

Le Deuxième Congrès a également approuvé les paroles philippines officielles de l’Internationale, l’hymne du Parti, qui comprend une traduction de la troisième partie de la version originale française, et améliore la traduction de quelques autres parties. Le Deuxième Congrès a également décidé que seules les paroles philippines seraient chantés dans les réunions officielles du parti.

Le Deuxième Congrès a approuvé a célébrer avec joie sans bornes et avec des fêtes appropriées le 100eme anniversaire de la victoire de 1917 de la révolution bolchevique en Russie le 7 novembre 2017. Les objectifs sont de tirer des leçons et inspiration de la première révolution socialiste réussie et du progrès économique et social rapide sans précédent qui avait été atteint entre 1917-1953 sous la direction du prolétariat, ainsi que de réaffirmer la viabilité continue de la révolution socialiste face à la crise aggravante du système capitaliste mondial.

Le Deuxième Congrès a également approuvé de commémorer le 50eme anniversaire du Parti le 26 décembre 2018 en résumant l’histoire du Parti et de célébrer les victoires remportées par le Parti et le peuple au cours des cinq dernières décennies de la lutte révolutionnaire.

Le Deuxième Congrès a finalement décidé de saluer tous les combattants rouges des forces de bataillons mixtes de la NPA, ainsi que les membres des milices populaires, et tous les autres membres du Parti et les militants qui ont aidé à sécuriser les délégués, les ont aider dans leur voyage, ont préparer les repas, ont fourni une assistance médicale et d’autres services de soutien.


Chanson réalisée pour le Deuxième Congrès (sous-titres en anglais sur la vidéo)