Socialisme ou extinction de l’humanité ?

Il y a quelques mois, en octobre 2017, le monde publiait un article alarmant : 80% de la population d’insectes avait disparu en Europe depuis 30 ans, alors même que le réchauffement climatique devrait favoriser la multiplication de ces derniers. Tout ceux qui vivent à la campagne ou aiment s’y promener peuvent le remarquer  : nous ne voyons plus les nuées d’insectes s’envoler lorsque l’on rentre dans un champ ou dans un bois… Si la disparition des abeilles fait régulièrement la une des grands médias, c’est l’ensemble de la vie terrestre qui décline à une vitesse hallucinante : perte massive de la diversité animale terrestre et marine, destructions de toutes les formes de plantes et de champignons. Il ne s’agit pas de protéger quelques animaux symboliques, mais bien toutes les espèces vivantes.

Toutes les prévisions alarmantes sur l’avenir de la planète qu’on nous avait faites hier se révèlent au final être bien réjouissantes à coté des nouvelles projections cauchemardesques que l’on découvre aujourd’hui. La catastrophe s’aggrave et chaque nouvelle étude fait sembler la précédente désuète et optimiste.

Ce n’est pas une affaire de bêtise humaine, de simple mauvais comportement individuels, qu’il faudrait rectifier, mais bien la production entière de toute l’humanité, qui détermine par la suite la consommation – puisque l’on ne peut consommer que ce qui est produit, par définition – qui est à revoir. (suite…)

Gloire à Ibrahim Kaypakkaya à l’occasion de la 45ème année de son assassinat !

Le Parti Communiste maoïstee est signataire de cette déclaration internationale.

Le représentant en Turquie du Mouvement du Prolétariat International, le fondateur et théoricien du TKP/ML, le leader İbrahim Kaypakkaya a été assassiné il y a 45 ans.

Le camarade İbrahim Kaypakkaya a été assassiné à seulement  24 ans, le 18 Mai 1973 par l’Etat fasciste de Turquie à l’issue d’intenses tortures.  A 23 ans, Kaypakkaya a fondé le Parti Communiste de Turquie/Marxiste-Leniniste.

İbrahim Kaypakkaya, s’est imposé en leader immuable des pensées communistes en Turquie, ainsi que de la ligne révolutionnaire juste.

Kaypakkaya est l’un des meilleurs élèves de la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne. Il a considéré que ses propres idées et le TKP/ML qu’il a fondé sont un produit de GRCP. A l’échelle mondiale, durant les années 1960/70, l’émergence les idées marxistes-léninistes a été très influente avec un essor du socialisme et des luttes révolutionnaires. En Turquie aussi, la lutte des classes a connu des progrès significatifs.  Dans le contexte particulier du mouvement de 68 qui a englobé le monde entier, une vague révolutionnaire anti-impérialiste anti-fasciste s’est répandue au sein de la jeunesse étudiante en Turquie. Nous célébrons la 50ème année du mouvement de 68. A cette occasion, nous saluons ce mouvement qui a ébranlé le monde et a soulevé une peur immense à l’impérialisme et aux puissances souveraines. (suite…)

Macron, un an d’attaques anti-populaires !

Le 7 mai 2017, Emmanuel Macron accédait à la présidence de la République Française. A ce moment là, nous avions proposé une analyse du « projet » de Macron et de comment celui-ci allait notamment être un cran de plus dans l’offensive de la bourgeoisie contre les travailleuses et travailleurs. Un an plus tard, nous pouvons donc voir que l’orientation annoncée est bien celle qui a eu lieu. Faisons le bilan d’un an de Macron, des luttes menées contre ses attaques et regardons quelles vont être les prochaines cibles et comment riposter. (suite…)

1er mai 2018 : Ripostons à Macron sur tous les fronts !

Macron : un an d’attaques anti-populaires et contre la classe ouvrière

Il y a un an, Macron accédait à la présidence française. Sa première année au pouvoir a été marquée par une offensive permanente contre la classe ouvrière et l’ensemble des travailleuses et travailleurs. Sa politique anti-populaire au service de la bourgeoisie n’a épargné personne : il a commencé en s’attaquant aux APL, puis en s’en prenant au service public, aux travailleuses et travailleurs du rail, aux personnes âgées avec la hausse de la CSG… Il a affiché son plus grand mépris pour le personnel hospitalier en lutte, en particulier dans les EHPAD. Il s’en prend au système éducatif qu’il veut rendre encore plus fermé aux classes populaires : parcoursup, loi ORE, réforme du bac… Mais partout où Macron et ses chiens tentent leur coup de force, il y a résistance : les cheminots et cheminotes font grève et manifestent, les étudiants et étudiantes bloquent et occupent les universités, les travailleuses et travailleurs de la santé se mobilisent. Tout juste élu, Macron n’a bénéficié d’aucun état de grâce et il a tout de suite fait face à une résistance farouche dans chaque secteur qu’il a commencé à attaquer. Cette mobilisation rapide donne beaucoup d’espoir concernant la suite de la lutte contre ce gouvernement réactionnaire.

(suite…)

Syrie : Impérialistes hors du Moyen-Orient !

 

Dans la nuit du 13 au 14 avril, Macron, Trump et May ont annoncé publiquement avoir lancé des frappes contre la Syrie et le régime de Bachar el-Assad. L’utilisation, réelle ou supposée, d’armes chimiques par le régime syrien est cette fois le prétexte pour cette nouvelle agression qui est cette fois ci une agression conjointe de l’impérialisme américain, français et britannique. (suite…)