Contre l’offensive de la bourgeoisie, préparons la riposte révolutionnaire !

clermont3Le Parti Communiste maoïste est un tout jeune parti. Il est né du processus d’Unification des maoïstes qui a abouti à la formation du Parti. La base de notre Parti, c’est la nécessité de la révolution contre le système capitaliste dont la loi fondamentale qui le dirige est la recherche du profit maximum en un minimum de temps. Le prolétariat, avec en son cœur la classe ouvrière, est la classe révolutionnaire de notre époque car c’est sur elle que se basent les capitalistes pour extorquer leur profit, au travers de son exploitation. Partant de là, lorsqu’on analyse l’histoire du mouvement ouvrier, et notamment ses révolutions -principalement la Commune de Paris, la révolution russe et la révolution chinoise-, on ne peut que parvenir à la conclusion que l’idéologie révolutionnaire de notre époque est le marxisme-léninisme-maoïsme. (suite…)

Un conflit de plus en plus prononcé

poulets grillésLa mobilisation du jeudi 28 avril dernier contre la loi Travail n’a pas été la plus massive mais a sûrement été la plus combative depuis le début. Dans de nombreuses villes, les chiens de garde de la bourgeoisie ont continué leur sale travail de répression du mouvement, mais celles et ceux qui refusent de baisser la tête leur ont montré qu’on ne se laisserait pas faire. Entre les affrontements au cours des manifestations et l’évacuation de Nuit Debout, on compte selon le bilan officiel 78 blessés chez les flics, dont 1 toujours à l’hôpital. On ne connaît pas le nombre de blessés chez les manifestants mais au moins une personne a perdu un œil, de nombreuses blessures ouvertes à la tête, aux jambes, etc. Il y a également eu plus de 210 arrestations. (suite…)

Nouvelle répression à Clermont-Ferrand !

ChO5kwJW4AAQdYt.jpg largeLa répression a encore frappé à Clermont-Ferrand lors d’une occupation du conseil municipal dans le cadre de Nuit Debout. Sur ordre du maire, la police a expulsé les manifestants et manifestantes de la mairie à coups de tonfa et même de taiser, lors de cette brutale évacuation un commissaire de police a notamment été blessé. Un camarade a été arrêté et placé en garde à vue. Cette arrestation est dans la continuité de la répression qui s’abat sur le mouvement contre la Loi Travail et Nuit Debout à travers toute la France.

A Clermont-Ferrand cette répression a déjà touché un camarade qui a été arrêté lors de la première Nuit Debout à la suite de violences policières, ce même camarade a été arrêté juste avant la manifestation du 28 avril, vous trouverez le communiqué de la CARA (Cellule Antifasciste Révolutionnaire d’Auvergne) concernant cette arrestation ci-dessous. Cette répression contre des révolutionnaires fait écho à la répression que subissent les militants et militantes qui osent se révolter comme on l’a vu hier à Paris sur la place de la Nation ou lors de l’expulsion de la place de la République le même soir. La répression tend à s’intensifier de plus en plus contre ceux et celles qui veulent aller à la vitesse supérieure : deux personnes ont ainsi été placés en garde à vue suite au blocage du port de Gennevilliers hier et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. (suite…)

Nuit Debout ou à genoux ?

nuit-debout.paris-un-homme-se-blesse-grievement-place-de-la-republiqueLe mouvement des occupations de places publiques, parti de République à Paris, s’est étendu dans de nombreuses villes à travers le territoire : le mouvement s’est dans un premier étendu à d’autres villes que Paris puis s’est étendu en banlieue dans des villes telles que Saint-Denis, Saint-Ouen ou Aubervilliers. Prenant place dans le cadre de la mobilisation contre la loi Travail, le mouvement Nuit Debout a plusieurs caractéristiques, dont certaines contradictoires. Nous allons essayer d’en voir les différents aspects tout en considérant que les Nuits Debout revêtent des aspects différents suivant les endroits où elles se tiennent. (suite…)

Meeting pour la libération du professeur Saibaba et sur la situation actuelle en Inde

10649446_145268172525797_5923981632537525784_nMeeting pour la libération du professeur Saibaba et sur la situation actuelle en Inde vendredi 8 avril à 18h30 à Paris, à l’ACTIT (54 rue Hauteville, Paris 75010) organisé par le Collectif Rouge Internationaliste pour la défense des prisonniers révolutionnaires.

Quand vous pensez à l’Inde, vous imaginez peut-être le Taj Mahal, les films bollywood avec leurs chorégraphies hautes en couleur ou encore les saveurs de ses plats épicés. Vous pensez peut-être aussi à ce que les médias en disent, que ce serait un des pays émergents actuels avec une mondialisation capitaliste réussie grâce à sa forte croissance.

Mais derrière ce mirage exotique se cache une réalité bien plus dure à voir. Cette réalité, c’est celle de millions de paysans qui luttent pour survivre, des paysans dont les terres sont confisquées par les grandes compagnies minières tel que Lafarge ou pour y mettre des centrales nucléaires (Areva). Cette réalité, c’est celle des travailleurs indiens concentrés dans les grandes villes et sur-exploités par les multinationales qui délocalisent tel que Renault, Dassault ou PSA. Cette réalité, c’est aussi celle d’un système de castes rigides où les populations indigènes telles que les adivasis sont discriminées et persécutées. Cette réalité, c’est aussi celle de l’oppression des femmes : l’Inde est un des pays où le nombre de viols est le plus élevé au monde. C’est aussi le Gange pollué, les enfants des régions indigènes qui n’ont ni accès à la santé ni à l’éducation et les minorités nationales persécutées au Kashmir ou à Manipur… (suite…)