8 mars, journée internationale de lutte pour la libération des femmes !

Depuis la création de notre Parti, la question du féminisme prolétarien est au cœur de nos préoccupations. Le 8 mars est l’occasion de réaffirmer le rôle crucial que cela a pour quiconque se pose sérieusement la question de la nécessité de la révolution.

Nous affirmons à nouveau la nécessité de développer le féminisme prolétarien, d’aiguiser notre théorie et notre pratique. Pour nous, le féminisme prolétarien est une ligne de démarcation importante ; il s’agit de comprendre le rôle matériel des femmes dans la société capitaliste, et de comment cette position se reflète sur le monde des idées et développe le sexisme.

Les femmes sont, dans notre société, assignées à un rôle précis, en plus de leur rôle assigné par leur classe : celui de reproduire la force de travail des hommes et d’elles-mêmes. En effet, les capitalistes n’ont jamais voulu avoir à payer la reproduction de la force de travail, c’est à dire toutes les tâches domestiques liées au foyer et aux enfants. Pourtant, ces tâches sont indispensables pour que la société tourne correctement. On voit facilement cette division du travail genré en regardant le pourcentage énorme des tâches domestiques reposant sur les épaules des femmes (même en incluant le bricolage, souvent cité en contre exemple).

(suite…)

Les femmes révolutionnaires des Philippines contre Duterte

Tous les courants contre-révolutionnaires ciblent les femmes révolutionnaires avec la plus grande violence. Les femmes subissant une oppression supplémentaire que les hommes, elles ont encore plus à gagner de la révolution. Les contre-révolutionnaires essaient de casser cette énergie puissante qui renversera l’ancien monde par tous les moyens. Le président des Philippines Rodrigo Duterte ne fait pas exception à la règle et a récemment incité ses forces armées réactionnaires à ouvrir le feu dans le vagin des femmes de la Nouvelle Armée Populaire (NPA), donnant carte blanche à l’armée et aux milices supplétives à poursuivre avec encore plus de vigueur les innombrables exactions dont ils font preuve pour tenter d’endiguer la vague révolutionnaire. Voici ci-dessous la réponse de MAKIBAKA, organisation clandestine des femmes aux Philippines.

(suite…)

Hommage à Pierre Overney, assassiné le 25 février 1972

Nous reproduisons ici l’appel de la Cause du Peuple à rendre hommage à Pierre Overney, auquel nous nous associons naturellement.

Dans la lignée des années précédentes, rendre hommage à Pierre Overney ce n’est pas ressasser le passé mais bien reprendre l’héritage du mouvement révolutionnaire entre nos mains. Nous ne sommes pas nostalgiques. Parmi nous, les jeunes camarades n’auraient jamais entendu parler de la Gauche Prolétarienne, de l’histoire de Pierre Overney, si nos anciens n’avaient pas transmis leur mémoire. Aujourd’hui, nous avançons avec cet héritage que ni l’école ni les médias ne nous ont transmis.

L’assassinat de Pierre Overney par Tramoni devant l’usine de Renault Billancourt le 25 février 1972 a une résonance particulière cette année, celle de la mort de notre Camarade Pierre. C’est lui qui nous a transmis cet héritage et a permis de reprendre la tradition des hommages publics annuels à Pierre Overney.

Mettre de côté notre histoire de lutte, notre histoire révolutionnaire, c’est isoler les luttes de résistance qui fleurissent partout où une usine ferme, où les violences policières sévissent, où les expulsions se poursuivent, où l’exploitation et la domination s’affirment encore plus fortement. Et cette histoire révolutionnaire n’est pas, comme les partis bourgeois voudraient bien nous le faire croire, limitée à 1789. Notre histoire révolutionnaire est d’une part bien plus large que celle du territoire national car la classe ouvrière est une classe internationale ; d’autre part, elle reste encore à écrire, car la révolution reste à faire.

(suite…)

Rétablissement du site internet

Suite à un gros problème technique, nous ne pouvions plus publier sur notre site depuis décembre dernier. Le problème étant rétabli, nous allons reprendre un rythme de publication plus normal.

Nous nous excusons du temps que nous avons mis à résoudre ce problème.

Hommage au Camarade Pierre

Ce samedi 20 janvier 2018, nous avons rendu hommage à notre Camarade Pierre. Des délégations de plusieurs pays étaient présentes, en plus de Camarades venus des quatre coins de France. Cette journée fut à la hauteur de l’engagement révolutionnaire de notre Camarade et il était présent parmi nous à chaque moment.

Plus d’une centaine de Camarades étaient présents et présentes dans la magnifique salle Ambroise Croizat de la Bourse du Travail de Paris, lieu historique des luttes du prolétariat parisien.

(suite…)