Face aux violences policières, autodéfense populaire !

pcm11

Nous publions ici le tract diffusé par le Parti Communiste maoïste à l’occasion de la Marche pour la Justice et la Dignité. Nous mettons aussi ci-dessous une traduction du communiqué de solidarité de l’association Nagkakaisang Pilipino Sa Pransya (Philippins Unis en France) et Migrante Europe. (Photos de la manifestation à la fin de l’article)

Face aux violences policières, autodéfense populaire !

L’actualité récente a rajouté son lot d’épreuves à affronter dans notre quotidien : Etat d’Urgence, racisme institutionnel au plus haut, attaques contre les conquêtes ouvrières, fascistes en tous genres en pleine confiance, flics déchaînés dans nos quartiers et dans nos luttes contre nous et nos frères et sœurs de classe,…

Mais où il y a oppression, il y a résistance ! Et depuis la lutte contre la loi Travail, on voit que nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à avoir relevé la tête. Et une fois qu’on a la tête haute, c’est beaucoup plus dur de nous la faire baisser !

Mais en face, la bourgeoisie et ses chiens de garde vont tout faire pour nous empêcher de reprendre nos affaires en main. Le niveau de répression du mouvement populaire, en lien avec le harcèlement policier quotidien et l’État d’Urgence, est élevé. Militairement, l’État impérialiste français bombarde et tue aux quatre coins de la planète. Les bourgeois, pour s’enrichir, n’ont aucun problème à jeter des gens à la rue, à briser des familles, à provoquer des suicides. Leur niveau de violence est extrêmement élevé et il est clair qu’il va augmenter.

Nos résistances existent, sont vivantes et se développent. Seule la voie de l’autodéfense populaire, assumée clairement, généralisée et organisée nous amènera à progresser sur la voie révolutionnaire. Nous ne pouvons nous contenter des seules voies que la bourgeoisie veut bien nous laisser. Nos luttes, nos perspectives portent l’avenir, pas ce vieil Etat garant de l’exploitation et de l’oppression sur notre classe.

La bourgeoisie nous mène une guerre quotidienne. Et le retour de flamme, ça sera la guerre révolutionnaire. La guerre populaire, c’est la guerre entre deux classes que tout oppose : d’un côté la bourgeoisie, de l’autre les travailleuses et travailleurs et leurs alliés. Et cette guerre, elle se mène sur tous les fronts : culturel, social, politique, idéologique, militaire,… C’est un long processus qui nécessite de s’organiser, de développer nos structures propres, de reprendre le pouvoir entre nos mains.

« Le peuple, le peuple seul, est la force motrice, le créateur de l’histoire universelle. » Mao Zedong

Organisons l’autodéfense populaire !

Contre la guerre de la bourgeoisie, préparons la Guerre Populaire !

pcm14

Déclaration de Nagkakaisang Pilipino Sa Pransya et Migrante Europe :

Salutations de solidarité !

Nagkakaisang Filipino sa Pransya (Les Philippines Unis en France) et Migrante Europe exprimons nos chaleureuses salutations de solidarité aux organisateurs et participants à la Marche du 19 tout comme nous rejoignons les voix grandissantes des opprimés et exploités et de leurs défenseurs et partisans demandant la Justice et la Dignité pour tous.

A travers le monde aujourd’hui, le phénomène de mouvement de population change indéniablement le caractère et la forme du monde, aussi bien localement qu’à l’étranger, et cela est caractérisé par une migration volontaire et une migration forcée.

Dans le cas de nombreux philippins, l’immigration est le produit de la pauvreté extrême et du chômage, résultat d’un système sociale injuste dans leur pays d’origine. Les défis économiques s’aggravant et s’approfondissant aux Philippines ont aggravé le nombre augmentant de travailleurs philippins à l’étranger aussi bien sur terre et sur les mers. Il y a plus de 4000 migrants philippines qui quittent le pays chaque jour et ils peuvent être trouvés dans plus de 182 pays à travers le monde.

Les travailleurs migrants et marins ont apporté une contribution substantielle aux économies de leur pays d’accueil et de leur pays d’origine.

Nous quittons nos maisons et nos familles pour nous occuper d’autres maisons et d’autres familles. Nous quittons nos nobles professions dans notre pays pour travailler à l’étranger dans l’espoir que nous profiterons des vrais fruits de notre travail. Nous travaillons comme des nourrices, nous préparons la nourriture et les boissons, nous maintenons la propreté des maisons et des bureaux, nous nous occupons des personnes âgées et vulnérables, nous faisons la toilette des animaux de compagnie des autres et les nourrissons, nous entretenons les bateaux qui transportent les marchandises et les personnes pour nourrir le monde et soutenir l’économie.

Mais malgré notre contribution sociale, nombre d’entre nous font l’expérience de la discrimination, de maltraitances sur le lieux de travail. Alors que certains d’entre nous reçoivent le salaire approprié et d’autres non, nous payons tous les impôts que nous devons payer.

Vivre en tant que migrants ici en France nous a rendu vulnérable à l’exploitation et aux maltraitances, ce qui fait que nous sommes encore plus alarmé et concerné des dures réalités mettant en danger nos communautés.

Nous joignons nos mains contre la guerre aux pauvres et aux migrants. Plus que jamais, il est temps de resserrer nos rangs et de nous unir pour nous libérer du racisme, des violences policières et de l’humiliation. Comme un signe de soutien, nous serons présents le 19 mars 2017.

Levons nous contre le racisme !

Levons nous au nom de la Justice et la Dignité !

Vive la solidarité internationale !

Nagkakaisang Pilipino sa Pransya (NPSP)
Migrante Europe

npsp01 pcm01 pcm03 pcm05 pcm13 pcm18 pcm20 pcm21 pcm22