Solidarité ! Les Goodyear ont raison de se révolter !

ob_103c62_goodyear-rueil-07-mars-10Depuis 2007, les ouvriers et ouvrières de Goodyear Amiens Nord ont mené la lutte contre la fermeture de leur usine et la sauvegarde de leurs emplois. Un point déterminant dans leur lutte de longue haleine est leur unité, leur solidarité et leur détermination.

A plusieurs reprises, les Goodyear n’ont pas hésité à parler le seul langage que les patrons comprennent : le coup de poing ! C’est aussi ça qui soude la lutte et montre avec quelle détermination on ne baissera pas la tête.

Dans leur lutte pour la dignité ouvrière, les Goodyear avaient séquestré deux cadres de l’usine les 6 et 7 janvier 2014 : le directeur de la production et le DRH de l’usine. Même la direction avait finalement retiré sa plainte tandis que les deux cadres n’en avait même pas déposé. Mais c’était sans compter l’acharnement des meilleurs représentants de la bourgeoisie : le gouvernement ! Alors les peines sont tombées : neuf mois de prison ferme, plus quinze mois avec sursis…

Depuis quelques années maintenant, la répression du mouvement ouvrier et plus largement du mouvement social n’a fait qu’empirer. Combien de manifestants et manifestantes ont été tabassés, arrêtés, condamnés voire emprisonnés durant le mouvement contre la loi Travail ? Sans oublier le triste sort des Camarades d’Air France… L’État voudrait nous faire courber l’échine et renverser les rôles : nous qui luttons pour notre dignité, nous serions les « voyous », les « casseurs », les « violents ».

Nous le répétons encore une fois, les ouvrières et ouvriers que l’État proclame « violents » ont raison de se révolter ! La violence, l’État et les patrons n’hésitent pas à l’utiliser, et ça sur une base quotidienne. N’est ce pas violent de se voir licencier ? De risquer de ne plus pouvoir payer son crédit ? De tomber dans la dépression ? De divorcer ? D’être poussé au suicide ? Sans compter les maladies professionnelles et l’usure quotidienne du corps et de l’esprit quand on est à la production ou sur les chantiers.

Oui, nous encourageons la violence révolutionnaire qui a pour but de reprendre ce qu’on nous a volé, dans un objectif d’émancipation sociale, pour l’instauration d’une société où l’on ne subira plus la violence de la bourgeoisie ! Il n’y a que comme ça que la classe ouvrière pourra se faire respecter et conquérir le pouvoir.

Les Goodyear ont raison de se révolter et nous continuerons d’être à leurs côtés, comme nous le faisons depuis maintenant plusieurs années.

A bas la justice bourgeoise !

Vive la lutte de la classe ouvrière !

Ni l’État, ni la bourgeoisie et ses chiens de garde ne nous feront baisser la tête !

 

affiche_goodyear_pcmaoiste affiche_goodyear_txt_pcmaoiste