Nos objectifs

Textes de base du Parti Communisme maoïste

Chapitre 3. Organisation

II. Nos objectifs

Dans la société capitaliste, les classes défendent principalement leurs intérêts au travers d’un parti politique. La nécessité pour la classe ouvrière de construire son Parti a déjà été établie par Marx. Dans ce sens, le Parti est le mode d’organisation supérieur de la classe ouvrière. Il constitue l’état-major sans lequel aucun changement social n’est envisageable. Lénine a établi que le Parti ne peut se construire par le bas. En effet, les masses ne sont pas spontanément révolutionnaires, certes elles ont un intérêt objectif en la révolution mais elles ne peuvent construire seules les conditions subjectives à leur émancipation.

Le Parti est l’émanation d’un petit groupe de communistes soudés autour d’une ligne politique juste. C’est cette avant-garde qui a pour rôle de propager la conscience dans la classe ouvrière. En tant que maoïstes, nous assumons le rôle historique qui nous incombe. Notre congrès est l’aboutissement d’un processus permettant de créer un Parti supérieur aux deux organisations précédentes, un Parti plus développé nécessaire à la révolution.

« Pour faire la révolution, il faut qu’il y ait un parti révolutionnaire. Sans un parti révolutionnaire, sans un parti fondé sur la théorie révolutionnaire marxiste-léniniste et le style révolutionnaire marxiste-léniniste, il est impossible de conduire la classe ouvrière et les grandes masses populaires à la victoire dans leur lutte contre l’impérialisme et ses valets. »

Mao Zedong, Forces révolutionnaires du monde entier, unissez-vous, combattez l’agression impérialiste !,1948

La situation en France aujourd’hui se caractérise par la crise économique du système capitaliste. Dans ce contexte, la bourgeoisie mène une attaque frontale contre la classe ouvrière et les masses populaires. Pour cela, la bourgeoisie dispose de l’appareil d’Etat, de la police et de la justice et d’une force de propagande importante, et le cas échéant, de ses auxiliaires fascistes. Pour lutter et vaincre, la classe ouvrière doit elle aussi s’armer, c’est à dire qu’elle doit en premier lieu disposer du parti. Notre objectif est simple, nous voulons développer la guerre populaire au sein de l’état français pour marcher vers le socialisme. La guerre populaire est un principe universel, c’est la voie juste pour prendre le pouvoir, y compris dans les pays impérialistes.

« Un parti discipliné, armé de la théorie marxiste-léniniste, pratiquant l’autocritique et lié aux masses populaires; une armée dirigée par un tel parti; un front uni de toutes les classes révolutionnaires et de tous les groupements révolutionnaires placés sous la direction d’un tel parti; voilà les trois armes principales avec lesquelles nous avons vaincu l’ennemi. »

Mao zedong, De la dictature démocratique populaire, 1949

Armés de la théorie maoïste, notre objectif est de travailler à la construction concentrique de ces trois éléments, à savoir : le parti, le front uni et la force combattante. La construction concentrique, c’est le fait que le Parti est au cœur de la construction des trois instruments pour la Révolution et qu’un lien dialectique uni fortement le développement de chacun de ces instruments ; que, même sous une forme embryonnaire, les trois instruments se forment simultanément bien qu’à un niveau inégal, autour de la ligne du Parti qui elle même tient compte des conditions concrètes du développement du mouvement de masse, du niveau de conscience général dans la classe ouvrière et des rapports de classe. Ainsi, la construction des trois instruments est à la fois subjective, dans l’étincelle apportée par le Parti pour la création, et objective, la création et le développement des trois outils prenant place dans le cadre d’une analyse des conditions matérielles concrètes.

Cela nous permettra d’avancer sur la voie de la guerre populaire dans les pays impérialistes. Notre objectif stratégique est donc clair et peut se résumer ainsi : avancer sur la voie de la révolution prolétarienne pour l’établissement du socialisme par la voie de la guerre populaire, établir et renforcer la dictature du prolétariat par de nombreuses révolutions culturelles, cela afin d’aboutir à une société sans classes : le communisme.

Aujourd’hui notre devoir est également de contribuer à mettre sur pied une nouvelle organisation internationale, qui succédera le Mouvement Révolutionnaire Internationaliste.

 

flechegauche             flechesommaire2       flechehaut             flechedroite